Bypass Repeated Content

Une œuvre d’art moderne totale

Collection Domnick

Collection Domnick, Vue extérieure; l'image: Stiftung Domnick, Werner Esser
Une œuvre d’art moderne totale

Collection Domnick

Sur l’Oberensinger Höhe à

Nürtingen, le couple de médecins Ottomar et Greta Domnick ont créé une œuvre d’art moderne totale comprenant paysage, architecture et arts visuels.

Au-dessus de la ville de Nürtingen, située sur une série de collines, cette collection de peintures et sculptures abstraites est un haut lieu de la culture au pied du Jura.

 

Collection Domnick, Vue extérieure; l'image: Stiftung Domnick, Volker Naumann

Un concept d’habitation, de salon et de musée consacré à l’art et au design.

Des médecins amoureux d’art

Ottomar Domnick et sa femme Greta comptaient parmi les collectionneurs et mécènes les plus engagés de l’art moderne en Allemagne après la Seconde Guerre mondiale. Spécialistes en neurologie et psychiatrie, ils tenaient leur propre clinique dans le quartier de Willi Baumeister, à Stuttgart. Ce voisinage a rapproché le couple Domnick de l’avant-garde de l’art abstrait tout juste formée. Ils ont collectionné avec passion des tableaux de Baumeister, Hartung, Winter, Piene, Dorazio et bien d’autres. À partir de 1977, la collection de sculptures  a investi le jardin, avec des œuvres de Schmitz, Ladera et Venet.

Collection Domnick, Vue extérieure; l'image: Stiftung Domnick, Werner Esser

Des sculptures parsèment le jardin.

Un homme aux multiples talents

Ottomar Domnick est rapidement devenu une figure centrale dans le monde de l’art, donnant des conférences et publiant des ouvrages. Mais il était aussi un artiste actif, jouait du violoncelle et organisait des concerts d’œuvres de musique nouvelle. Ottomar Domnick était également passionné de cinéma expérimental. Il a produit des documentaires et longs métrages, tout en écrivant ses propres scénarios. En 1957, il a reçu le prix fédéral du cinéma pour son œuvre « Jonas », ainsi que la distinction Bambi. Ottomar Domnick aimait aussi les voitures de course et pilotait sur circuit.

Collection Domnick, Vue extérieure; l'image: Stiftung Domnick, Rose Hajdu

À l’intérieur, on trouve des meubles design ou encore un piano à queue Steinway.

Une maison d’art pour l’art

Ottomar et Greta Domnick firent construire en 1967 par l’architecte local Paul Stohrer l’actuelle maison qui accueille la collection, avec en toile de fond la campagne d’Aichtal et de l’Albtrauf. Conçue à l’intérieur comme à l’extérieur comme un lieu d’habitation, elle est bien plus qu’un simple espace de manifestation et d’accueil pour les peintures et les sculptures.  En effet, la villa elle-même peut être considérée comme une partie intégrante de l’œuvre.

Collection Domnick, Vue extérieure; l'image: Stiftung Domnick, Rose Hajdu

Juste après la guerre, Ottomar et Greta Domnick ont réuni des œuvres de peintres abstraits.

Symbiose et contraste

La maison se blottit doucement contre la pente, tandis que sa construction en béton apparent forme un contraste avec la nature. À l’intérieur, l’atmosphère intime offre à l’art et au visiteur un espace unique pour s’épanouir. Le jardin, aménagé en 1977 pour la collection de sculptures, invite à la promenade. De là, le regard se porte sur le paysage environnant. Il en naît une symbiose, qui associe de manière indissociable la maison à la collection. Classée depuis 1982, la villa a été entièrement rénovée en 2005/2006.